Kolaimni comme préparation à la chirurgie et aide à la convalescence

Mis à jour : févr. 21

Connectée à la lumière du mieux-être depuis un peu plus de 6 ans et maman de 3

enfants, c’est en grande partie pour mon fils aîné que j’ai ressenti le besoin

d’aller vers une technique douce et naturelle, ce qui m’a amené à apprendre Kolaimni.


Durant ces années, j’ai donné des séances Kolaimni à des personnes de ma famille, mais

aussi à des amis et des amis d’amis. Pour des maux de tête, dos, brûlures,

entorses, pour donner de l’énergie à des personnes atteintes de cancers ou

tumeurs cérébrales etc… et puis est venue cette opération pour ma fille de 7 ans

pour une malformation cardiaque congénitale. Le coup de massue, nous sommes

anéantis. Il faut que notre fille l’accepte, n’ait pas peur, n’ait pas mal… c’est

tout naturellement que je me suis servi de koliamni. L’union fait la force, je

demande de l’aide à Marie-Hélène qui tout de suite contacte d’autres

Kolaimnistes pour nous venir en aide.

J’ai pu donner à ma fille un soin émotionnel la veille et l’avant-veille de

l’intervention qui a duré plusieurs heures. Elle est partie sereine au bloc sans

appréhension. Un groupe formé par Marie-Hélène a travaillé sur notre fille ainsi

que plusieurs autres kolaimnistes lors de son hospitalisation. A J2 post

opératoire, notre fille de 7 ans a aidé les aides-soignantes et infirmières de

réanimation à faire sa toilette puis a demandé de s’asseoir au fauteuil. L’équipe

médicale n’en revenait pas et nous a dit qu’il était très rare qu’un enfant 2 jours

après une opération à cœur ouvert ait autant l’envie, et l’énergie de faire tout

cela….. Elle ne s’est plainte que de la gêne occasionnée par les nombreuses

tubulures qui la reliait aux machines. Elle n’a eu que très peu de douleurs et sa

cicatrisation est étonnante. La Kinésithérapeute nous a dit qu’elle avait rarement

vu des cicatrices aussi belles. C’est une évidence, Kolaimni a été d’une aide et

d’une efficacité incontestable. Nous l’avons ressenti et en sommes très

reconnaissants. Aujourd’hui à 3 semaines post opératoire, Lili va bien et à hâte

de pouvoir retourner à l’école.

C. Maman de Lili


22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout