Merci de m’avoir ouvert un autre chemin de guérison.

Mis à jour : févr. 21

Depuis plusieurs années, j’entendais parler autour de moi de soins énergétiques.

Spontanément, j’ai toujours été attirée par le massage avec un toucher direct. Cependant, quand Virginie, notre généreuse masseuse commune m’a parlé du KOLAIMNI, j’ai été intriguée et attirée par ce mot singulier, si chantant. Marie-Hélène, ta vidéo sur le site m’a convaincue d’aller plus loin car ton propos était structuré, limpide, simple. Le Kolaimni apparaissait accessible. Découvrir ce soin grâce à la formation proposée sur le site était motivant.

Au préalable, nous nous sommes rencontrées pour que je reçoive 2 soins, à un moment particulier de ma vie difficile sur le plan émotionnel. Même si je n’ai pas fait de liens immédiatement, ces soins ont eu des effets bénéfiques autant sur moi que sur mon entourage.

Durant cette formation des 4/5/6 décembre, nous étions 6 participants.

J’ai tout aimé : ton chaleureux et généreux accueil ; la méthodologie rigoureuse de ce soin ; la simplicité de ton enseignement teinté d’humour ; l’organisation des différentes journées avec une alternance d’enseignement pratique, d’échanges sur nos ressentis, d’anecdotes et de partages.

Ce climat d’intimité m’a permis de me sentir en confiance et de parler sans complexe de mes doutes sur les effets d‘un soin sur le corps éthérique. Tu as su permettre le lâcher prise par rapport à un résultat attendu. Juste nous inviter à être ce canal de lumière avec une intention de guérison et d’amour : quel bonheur ! A la fin de la formation, nous étions tous reliés et inondés de cette douche de lumière de guérison. Tout devenait simple. Ton écoute, ton humour, et ta compassion nous guidait.

Même si je n’ai pas ressenti de résultats durant ce stage, je vis au quotidien avec un sentiment de plénitude intérieure et de gratitude.

Bruno parlait d’un « avant et après Kolaimni » : je commence à le croire.

J’ai aussi compris qu’il faut beaucoup pratiquer pour intégrer le protocole de soin. Cela nous permettra ensuite d’être plus à l’écoute de nos ressentis et de développer nos « antennes » de canal de lumière.

J’ai pratiqué un premier soin à distance sur mon fils incluant un soin émotionnel. Il vit une période professionnelle et sentimentale difficile. J’avais omis de lui demander de ne pas répondre au téléphone. Cependant, il a évoqué le sentiment d’être agréablement enveloppé durant 20 mn. Je prévois de lui proposer de nous caler des horaires plus précis pour un autre soin.


51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout